Suivre un entraînement de Muay Thaï avec un régime alimentaire végane ou végétarien
Partager


La plupart des pratiquants vous diront, et c’est vrai, que vous avez besoin des protéines pour fabriquer des muscles. On sait que les produits d’origine animale constituent la première source de protéine, incluant la viande, les œufs et les produits laitiers. Mais qu’arrive-t-il si vous êtes un combattant Muay Thaï végane ou végétarien ? Avant d’aller plus loin, nous devons comprendre la différence entre être végétarien et végane.

Véganes vs Végétariens

Bien que le véganisme soit vu comme une forme de végétarisme, il y a quelques similarités et différences entre les deux. L’une de ces similarités est que ces deux groupes ne consomment pas de viande. La différence tient dans le fait que les végétariens ne rejettent pas les œufs ni les produits laitiers tandis que les véganes le font.
Ce qui découle de cette distinction, est que les végétariens n’auront pas de problème pour atteindre leurs besoins quotidiens en protéines, puisqu’ils ont déjà deux sources de protéines dans les œufs et différents produits laitiers. Les véganes, par contre, doivent chercher ailleurs leur source de protéines.

Les différents groupes d’aliment

Nous comprenons tous que pour avoir un régime alimentaire équilibré, vous avez besoin de glucides, de protéines, de vitamines et dans certains cas, des lipides. Pour avoir l’énergie nécessaire pendant les exercices de Muay Thaï, les pratiquants peuvent trouver les glucides et les lipides avec les vitamines, dans les fruits et les légumes, qui jouent un rôle dans la prévention des maladies. Une chose que beaucoup de gens ignorent, c’est que ces groupes d’aliments contiennent une quantité de protéines suffisante pour équilibrer les besoin nécessaires quotidiens en protéines.
Par exemple, les céréales complètes sont principalement des glucides mais elles peuvent contenir quelques protéines pour aider à atteindre la quantité nécessaire. Les aliments, comme les pommes de terre, vont fournir l’énergie dont vous avez besoin et une trop grande quantité consommée de ces glucides va être transformé en graisses stockées pour une utilisation ultérieure.

L’utilisation des compléments alimentaires

Les pratiquants véganes et végétariens qui ont définis qu’ils sont besoin de plus de protéines que fournies par leur alimentation, peuvent toujours se tourner vers les compléments alimentaires. La plupart des compléments sur le marché vous donneront assez de protéines pour l’entrainement, le combat et la récupération. Une chose à garder en mémoire cependant : prendre plus de compléments que recommandé ne vous aidera pas à augmenter plus vite votre masse musculaire.

Votre corps va très probablement transformer cet excès de protéines en graisses et le rejeter. Ainsi, il a été démontré qu’un trop grand apport de protéines augmente les risques d’ostéoporose et d’insuffisance rénale. Cette insuffisance rénale est le résultat d’une augmentation des niveaux d’azote causé par l’augmentation du niveau de protéines dans le sang.

Toujours se référer à un nutritionniste.

La meilleure façon de savoir exactement combien de protéines vous avez besoin est de s’adresser à un nutritionniste. Le bon point est que la plupart des centres d’entrainement et de sport peuvent vous en fournir un. Prenez soin de leur parler de votre régime alimentaire, de vos objectifs de poids, de même que les autres objectifs pour votre santé que vous pourriez avoir. Aussi, assurez-vous de prendre seulement les compléments alimentaires qui ont été approuvés pour vous aider et restez loin de « l’overdosage » en supplémentation, en faisant cela vous risquez de faire plus de mal que de bien.