Le rôle du Muay thaï dans l’armée


Le Muay thaï est un art martial qui combine de nombreuses techniques de combat traditionnels et des techniques modernes de boxe pieds-poings (BPP). Il se fond sur des pratiques martiales traditionnelles dont les origines remontent à plusieurs siècles. Conformément aux documents qui relatent son histoire, le Muay Thaï a joué un rôle important dans le développement de l’armée siamoise (thaïlandaise).

Le Muay Thaï : un héritage des princes guerriers de Siam

La légende raconte qu’en début du 15e siècle, les deux princes Ki et Fang ont voulu s’emparer du pouvoir après le décès de leur père, le roi Sen Muang Ma. Chacun des deux princes a mobilisé des milliers de soldats pour essayer de battre son frère. Cependant, aucune armée n’a pu gagner la bataille. Pour régler le conflit, ils ont décidé d’organiser un combat d’homme à homme, où chaque armée présente son meilleur combattant. C’est finalement le combattant du prince Ki qui a gagné le combat permettant à ce dernier de monter sur le trône du Siam (l’ancienne Thaïlande). La légende raconte aussi que le guerrier gagnant a utilisé des techniques du Muay Boran pour vaincre son adversaire. Ces techniques ont été ensuite reprises et adoptées par les autres guerriers siamois, et c’est ainsi qu’est né le Muay Thaï !

Muay Thaï et entrainement militaire

A partir du 16e siècle, la boxe thaï a été enseigné non seulement aux militaires mais également à certains souverains. A la fin du 17e siècle, le roi « Naresuan Le Grand », qui était un pratiquant chevronné du Muay Thaï, a rendu obligatoire la pratique de cet art martial dans les entraînements de l’armée siamoise. Durant la seconde moitié du 19e siècle, le roi Chulalongkorn a décidé de faire sortir le Muay Thaï des casernes militaires en organisant des compétitions partout dans le pays. Des combats, souvent violents, opposaient des combattants venus des quatre coins du pays pour démontrer leur force et leur maîtrise de cet art martial populaire. Pour promouvoir ce sport en Thaïlande, les combattants recevaient des salaires. Cette période marque en quelque sorte le début d’un mouvement de professionnalisation de la pratique du Muay Thaï. A partir du 20e siècle, des militaires, des entrepreneurs, et des hauts fonctionnaires ont contribué considérablement à promouvoir le Muay Thaï, tel que nous le connaissons aujourd’hui, en finançant la création de stades et de centres d’entrainement.