301 Blog

MMA vs Muay Thai



Pendant très longtemps le combat libre a régné sans partage dans la catégorie des sports de combat. Plusieurs sportifs de hauts niveaux, pratiquant d’autres arts martiaux plus “conventionnels”, se sont souvent heurtés à la flexibilité, la brutalité et la panoplie de mouvements et d’options qu’il confère à ses pratiquants. Les déchus en quête de salut ce sont donc mis à la recherche de l’art martial qui leur offrirait l’opportunité de laver les humiliations subies. Sans surprise, cette boxe thaï s’est imposée comme l’enfant préféré des adversaires des combattants pratiquant le MMA (Mixed Martial Arts), qui n’est rien d’autre qu’une façon élégante de désigner les arts martiaux mixtes. Puisqu’on parle de sport de combat complet, le muay-thaï a absolument tout pour plaire et le côté “vrai et efficace” de ce sport tout de même potentiellement létal, en a fait le chouchou des combattants cherchant à mettre un terme à l’hégémonie du MMA.

L’art martial traditionnel Thaïlandais ayant prouvé sa redoutable efficacité au cours des compétitions face notamment au krav-maga, à la boxe birmane et au MMA, il a très vite été adopté comme style favori de maintes combattants sportifs. Puisque les compétitions de MMA attirent des fans, des passionnés, des sportifs professionnels, mais aussi et surtout des parieurs et autres gros bonnets du business sportif, le nombre de pratiquants du muay thaï n’a pas cessé d’accroître proportionnellement.

La montée en flèche en de la popularité du muay-thaï au cours des dernières décennies est donc née d’un besoin de s’opposer au MMA qui a longtemps dominé la catégorie des sports de combat au corps à corps. La lutte traditionnelle longtemps utilisée par les ancêtres des thaïlandais aussi bien pour défendre leurs vies, leur territoire que pour attaquer et conquérir les provinces voisines a bien fait du chemin depuis. Grâce à la modernisation des techniques, en grande partie due au besoin de s’adapter au niveau élevé du combat sportif à l’international, le muay-thaï bénéficie enfin de la reconnaissance qu’il mérite.